Tous les lauréats

Management des Ressources Humaines


Valle thumbail
Lauréats 2010

Robert Vallé

Carmelec

231 RUE JAMES WATT TECNOSUD 66100 PERPIGNAN
«»

UN MANAGEMENT POINTU POUR UNE ACTIVITÉ DE PRÉCISION
Entreprise de dix personnes, Carmelec, spécialiste de la fabrication d’instrumentation scientifique et technique, a su mettre en place des leviers managériaux très pointus : processus de recrutement et d’intégration des nouveaux collaborateurs, politique de formation et de motivation, management de proximité et prise en compte des conditions de travail. La période d’intégration débute du jour de l’embauche jusqu’à la fin de la période d’essai où un bilan est réalisé par l’ensemble des acteurs concernés. Le management de proximité a pour vocation de faire progresser les collaborateurs en favorisant la délégation, la responsabilisation et l’implication grâce à du coaching, des réunions d’équipe, des réunions individuelles et des entretiens professionnels. Quant à la prise en compte des conditions de travail, elle passe par la mise en place de contrat de prévention des risques avec la Caisse Régionale d’Assurance Maladie, l’implication de l’ensemble des collaborateurs lors des changements de locaux, l’intervention d’un expert en prévention des risques professionnels, la définition et la mise en oeuvre d’un projet d’entreprise, etc. 10 % de la masse salariale est dévolu à la formation. Ainsi, en 2009, 9 des 10 salariés en ont suivi une.

LA MISE EN PLACE D’UN MANAGEMENT DE GRANDE ENTREPRISE
Quand Robert Vallé arrive en mai 2004 chez Carmelec, il apporte sa longue expérience au sein d’une PME de 450 salariés répartis sur une centaine de sites en France. Il rejoint alors Jacques Tur, gérant et fils du créateur de l’entreprise. La mission principale de Robert Vallé est de pérenniser la société en satisfaisant l’ensemble des parties intéressées : actionnaires, collaborateurs, clients et fournisseurs. Son premier contact avec les équipes de l’entreprise n’est pas le plus agréable puisque l’entreprise est mise en difficulté par la perte d’un gros contrat qui contraint Carmelec à procéder à des licenciements. Passée cette période délicate, Robert Vallé a mis en place des processus managériaux créant ainsi une dynamique favorable à l’entreprise. Depuis 2007, l’effectif et l’activité ont été stabilisés.