Tous les lauréats

Stratégie Globale d'Innovation


 m4 5633
Lauréats 2014

Paul Bergamo

Fonderie Cornille-Havard

Entreprise artisanale spécialisée dans la fonderie de cloches et l'art campanaire
Villedieu-les-Pôeles (Manche)
«Le propre de l'artisan, c'est d'allier le meilleur de la tradition au meilleur de la modernité. On peut continuer à faire du sur-mesure et viser l'excellence grâce aux nouvelles technologies.»
De l’industrie vidéo à la fonderie de cloches : itinéraire d’un artisan visionnaire
Après une école de commerce et des débuts remarqués dans l’industrie vidéo-ludique, Paul Bergamo choisit de se reconvertir, à 27 ans, dans le métier traditionnel d’artisan façonneur de cloches. Son ambition : réinventer l’art de la fonderie de cloches en utilisant ses connaissances dans les nouvelles technologies. Le challenge est de taille, mais le potentiel est là : sur les 10 000 cloches détruites pendant la Révolution française, 7 500 attendent toujours d’être réinstallées.

Sous sa houlette, la fonderie Cornille-Havard, installée à Villedieu-les-Poêles, va rapidement devenir le théâtre d’une série d’innovations technologiques et commerciales qui va la propulser sur le devant de la
scène française et européenne.

Pour obtenir la cloche parfaite, Paul Bergamo s’inspire de ses homologues scandinaves et expérimente de nouvelles techniques : calcul du profil idéal des cloches par ordinateur, amélioration du matériau de moulage pour optimiser le procédé de fabrication et le rendu, coulée des cloches « la tête en bas » pour améliorer la finition extérieure et la compacité de l’alliage… le jeune entrepreneur ne laisse rien au hasard. En collaboration avec le lycée technique de Caen, il parvient à automatiser l’accordage des cloches qui sortent de son atelier. Enfin, grâce à un procédé unique de dégazage du métal, il obtient un bronze d’une telle densité que la durée de vie des cloches Cornille-Havard est doublée. Elles sont garanties 200 ans !

Les cloches de Notre-Dame de Paris : l’innovation et l’audace récompensées
La réputation de l’atelier croît. En 2012, il décroche le marché de Notre-Dame de Paris avec un parti-pris osé : huit cloches à la décoration contemporaine, loin de l’iconographie du XIXe siècle. C’est la consécration. Depuis, les demandes affluent, y compris à l’international. L’entreprise, qui fabrique chaque année une centaine de cloches sur-mesure dont 20 % partent à l’export, ne se repose pas sur ses acquis. En parallèle, le tourisme artisanal, qui représente environ un tiers de l’activité avec 60 000 visiteurs annuels, est le prochain chantier. Déjà labellisée « Tourisme & Handicap », la fonderie va moderniser son offre pédagogique et proposer une programmation culturelle ambitieuse. Egalement en projet, conquérir le marché africain avec le développement d’une sonnerie autonome à énergie solaire pour équiper les chapelles des lieux les plus reculés.