Tous les lauréats

Stratégie Globale d'Innovation


Lauréats 2008

Jean-Louis Despiau

SARL CHEVALETS DESPIAU

Créateur et fabricant de chevalets pour instruments à cordes
Route de Samatan 32200 GIMONT
«»

De Shangaï à Los Angeles, de Pékin à Francfort, de rencontres en salons musicaux, la réputation des chevalets Despiau ne cesse de s’étendre d’un bout à l’autre de la planète. Mais qu’est-ce que les modèles de Jean-Louis Despiau, artisan gersois, ont de si particulier pour créer cet engouement ? Où réside son secret ?

Car aujourd’hui, Chevalets Despiau est le leader mondial sur le segment de la fabrication de chevalets de violons haut de gamme. Son savoir-faire est reconnu par les meilleurs experts en lutherie. L’une de ses recettes, c’est sa véritable exigence de qualité, notamment dans le choix du bois. Pionnier du chevalet en platane, il sélectionne très minutieusement chaque arbre, comme les érables en Bosnie, et respecte le séchage naturel sur plusieurs années. L’autre secret, c’est sa recherche constante en acoustique permettant d’adapter au chevalet un bois sensible aux divers paramètres d’utilisation.

« On lit le bois comme on lit le journal. Il faut à tout prix qu’il puisse donner le meilleur son », explique Jean-Louis Despiau qui a transformé la scierie familiale en entreprise dynamique reconnue à l’international.

Depuis 1920, trois générations de Despiau véhiculent la tradition familiale autour du métier du bois. Mais ce n’est qu’en 1984 que Jean-Louis crée le tout premier chevalet. Aujourd’hui, il est fier de présenter 903 modèles, 400 personnalisés, 150 modèles déposés. Avec des marchés chinois et coréen en pleine expansion, Chevalets Despiau se développe sur le marché de l’excellence tout en se diversifiant vers la moyenne gamme.

« Avec mes trois enfants, Jane, Nicolas et Pierre-Jean, qui font désormais équipe en commercial, marketing, qualité et gestion de l’entreprise, les prototypes se succèdent au rythme des commandes du monde entier pour violon, violoncelle, alto et contrebasse ».

Parions que le flambeau des Chevalets Despiau n’est pas prêt de s’éteindre et grâce à la musique, la Gascogne s’exporte de manière originale sur tous les continents.