Tous les lauréats

Management des Ressources Humaines


Uni vert 1
Lauréats 2015

Dominique Szulc

Uni-Vert

Entreprise artisanale de conception de jardins et d’aménagements paysagers
Richwiller (Haut-Rhin)
«L’artisan a la responsabilité d’insuffler sa passion en même temps qu’il transmet son métier.»

Un esthète au parcours atypique, amoureux des jardins et du grand air

« C’est le paysage qui m’a choisi », témoigne Dominique Szulc. L’année de ses 18 ans, un accident l’immobilise pendant plusieurs mois et compromet son année scolaire. Il contacte alors des paysagistes et décide d’apprendre le métier : « Je voulais être indépendant financièrement et travailler au grand air. Ce métier m’a attiré d’emblée ». Son apprentissage pratique durera cinq ans. Il suit ensuite une formation qualifiante où il apprend la biologie végétale, la botanique, la conception et les plans de jardins. Puis il décide de créer son entreprise : UNI-VERT. Au départ il se concentre sur les travaux d’entretien : « Cela m’a permis d’exercer mon regard sur les jardins, d’affûter ma vision ». Petit à petit l’entreprise grandit, la créativité de l’entrepreneur, son sens du détail et la qualité de finition nourrissent le bouche-à-oreille dans la région. Aujourd’hui, il conçoit et aménage des jardins « haute couture » pour les particuliers, « Révélant les lieux à eux-mêmes, leur donnant vie ».

Un philosophe qui milite pour la progression et le bien-être de ses salariés

« Progressivement, j’ai pris conscience de la profondeur de ce métier, du bonheur qu’il pouvait apporter à l’artisan et aux autres : on prend du plaisir dans la réalisation et on en apporte aux clients », explique Dominique Szulc, pour qui le philosophe est « l’âme-sœur du jardinier ». Une maxime de vie qu’il s’emploie, depuis trente-six ans, à transmettre à ses employés et aux deux cents apprentis qu’il a formés.

Son credo est le management participatif : « Avant de démarrer un chantier, je convie l’ensemble de l’équipe pour partager avec eux l’esprit du projet. Sur les chantiers nous privilégions la polyvalence : c’est beaucoup plus motivant pour les employés ». Il s’appuie sur une relation très étroite avec cinq chefs d’équipe, présents depuis vingt-cinq ans pour le plus ancien et huit ans pour le plus récent, auxquels il délègue les rendez-vous de clientèle et la conception des jardins.

Tous les employés bénéficient d’un treizième mois et d’un plan d’épargne, mais c’est avant tout la confiance qui les motive : « Responsabiliser est le meilleur moyen de permettre aux talents de s’épanouir. Je ne regarde pas les horaires, chacun travaille en entière autonomie et définit lui-même son implication », explique Dominique Szulc. Résultat : une équipe soudée et fidèle, qu’il n’hésite pas à emmener en « classes de découvertes », à la manière d’un enseignant. Comme l’an dernier, où il a invité tous ses salariés à découvrir l’exposition Le Nôtre à Versailles, en l’honneur des 400 ans du plus célèbre jardinier de France.