Tous les lauréats

Stratégie Globale d'Innovation


Delmontel thumbail
Lauréats 2010

Arnaud Delmontel

Delmontel

Boulangerie, pâtisserie
75017 Paris
«»

DE L’ALLURE ET DU GOÛT
« Savoir-faire, faire faire, faire savoir » tel est l’adage de la maison Delmontel. Animée par un esprit créatif, la boulangerie pâtisserie conçoit à chaque saison de nouvelles recettes : c’est la signature de la maison ! Arnaud Delmontel est en veille technologique constante et s’inspire de l’air du temps : les grands classiques de la pâtisserie sont revisités. Tous ses produits procèdent d’une même démarche : le travail de matières premières de qualité, la recherche permanente de l’originalité, le respect des méthodes artisanales, la noblesse des produits, le juste équilibre entre sucre et plaisir en pâtisserie, sel et saveur en boulangerie. La maison Delmontel est façonnée comme une marque, les boutiques sont déclinées sur la base d’un code couleur repris sur les packagings conçus par un designer dans un esprit « collection ». Une attention particulière est également portée à la mise en scène des produits : des graphistes sont ponctuellement associés pour les créations, un mur de pain propose toutes les spécialités de la maison et les comptoirs ouverts permettent de créer une proximité et une convivialité avec les clients, favorisant ainsi le dialogue et le conseil. L’alliance de la qualité, de la créativité et du dynamisme commercial contribuent au succès de cette maison : après s’être installé en 1999, rue des Martyrs à Paris (9e), Arnaud Delmontel a ouvert deux nouvelles boutiques dans le 18e puis dans le 17e arrondissement.

L’ENVIE DE CREER
Un père ingénieur en bâtiment, une mère institutrice… Rien ne prédestinait Arnaud Delmontel à devenir pâtissier-boulanger. Sa seule certitude était une envie profonde de créer. A 16 ans, Arnaud Delmontel quitte l’école pour suivre un BEP/CAP d’hôtellerie, section cuisine puis un CAP de pâtisserie. Après quelques stages d’initiation, de l’hôtel Nikko (Paris) au restaurant Le Pied de Biche (Paris), en passant par la chambre de commerce de Paris où il apprend la gestion, il enchaîne les maisons renommées La Mère Blanc (Vonnas), La Marée (Paris), L’Hôtel des Neiges (Courchevel), La Maison du Chocolat (Paris), etc. jusqu’aux coulisses de L’Hôtel Matignon où il devient pâtissier du Premier Ministre. Deux expériences pèseront toutefois plus que les autres : trois années chez le boulanger-pâtissier Pradier qui lui transmettra le goût de la perfection et l’amour des produits, puis chez Gérard Mulot où il peaufine sa technique et élargit son inspiration. C’est à son retour de Madison (Wisconsin, USA) où il supervisa pendant dix-sept mois la brigade d’une pâtisserie, qu’il décide de s’installer à son compte dans la capitale.